Intégrer un jeu sérieux à son cours ?

Cet article se destine avant tout aux enseignant-e-s qui souhaitent intégrer un jeu vidéo dans un de leurs cours.
Le « jeu sérieux » ou Serious Game en anglais prend une part de plus en plus importante dans le milieu scolaire. Ces jeux numériques, à usage pédagogique, permettent de stimuler et motiver les élèves afin qu’ils apprennent sans s’en rendre compte. Cependant, il n’est pas facile de sélectionner et d’intégrer ce média dans une salle de classe.
Jeu sérieux quèsaco ?
« Le jeu sérieux est le mélange idéal entre l’outil pédagogique numérique et l’activité ludique. Il utilise des mécaniques tirées du jeu vidéo pour créer une réelle expérience de jeu tout en facilitant l’acquisition de nouvelles connaissances. » Cette définition souligne le paradoxe du concept de « jeu sérieux ». Pour beaucoup, il est impossible de trouver l’équilibre entre ludisme et connaissance. Cela se voit par la quantité de jeux décevants en terme d’accroissement de compétences ou de distraction. Pour d’autres, le meilleur jeu sérieux est un jeu vidéo « classique » destiné au grand public auquel on trouve une utilité pédagogique non initiée lors de sa conception. On peut notamment citer le cas du jeu « Minecraft » utilisé dans des cours de sciences par de nombreux professeurs, aux États-Unis, ou son alternative gratuite, Minetest.
Comment trouver la perle rare ?
Il est souvent difficile de se repérer dans la multitude de jeux sérieux à disposition sur Internet. Une simple recherche Google nous proposera rapidement des dizaines de jeux, et parfois, si nous avons de la chance, ils seront classés par niveau ou matière. Néanmoins, un jeu adapté à votre niveau d’enseignement n’est pas forcément un bon jeu sérieux. Pour vérifier cela, nous conseillons d’utiliser cette échelle d’évaluation créée par le Dr. Mucchielli, spécialiste du jeu sérieux (2014, http://enovformation.blogspot.com/2014/10/une-echelle-devaluation-qualitative-des.html). Est-ce que le jeu offre ….
  • un degré de compétition : système de points, classements, défis, etc.
  • un degré de simulacre : personnalisation de son personnage, déplacement dans un univers 2D ou 3D.
  • un degré d’immersion : univers intéressant, scénario bien ficelé, personnalisation de l’avatar, etc.
  • un degré de dépendance : envie de rejouer et d’y prendre du plaisir.
  • une structure pédagogique invisible : apprentissage pertinent, mais sans être trop apparent.
  • un degré d’émotion : implication du joueur, sa mise sous tension, création d’un sentiment en lui.
Si votre jeu répond à minimum quatre des six critères, vous pouvez le considérer comme pertinent pour une utilisation en classe, pour autant qu’il soit utilisé « au bon moment ». Partage d’expérience : avant de proposer un jeu à votre classe, testez-le plusieurs fois ! S’il vous ennuie, il y a de fortes chances qu’il ennuie vos élèves.
La préparation – la clé de la réussite
Un jeu sérieux n’a pas pour vocation de révolutionner les techniques d’enseignement ou de remplacer le professeur. Au contraire, celui-ci doit venir en soutien à l’apprentissage d’un concept abstrait ou pour donner une possibilité de révisions supplémentaires à l’élève. Il leur offre également aux élèves une opportunité de transfert de connaissances apprises par le jeu dans d’autres situations qu’ils rencontreront tout au long de leur parcours d’apprentissage. Il existe plusieurs façons d’intégrer le jeu sérieux dans sa classe, le plus important reste avant tout de bien préparer son scénario et les objectifs pédagogiques en amont. Voici une liste de plusieurs intégrations possibles :
  1. Au début du cours, les élèves découvriront les concepts-clés. On induira ensuite les concepts abordés par le jeu à partir de leurs découvertes et de leurs débats.
  2. A la fin de la partie d’apprentissage, les élèves pourront utiliser les concepts abordés pour réussir dans le jeu.
  3. Pendant le cours, on pourra récupérer l’attention des élèves et renforcer les nouvelles connaissances apprises jusque-là.
  4. A la maison, on l’utilisera comme exercice complémentaire, à condition que tous les élèves puissent y avoir accès depuis chez eux.
  5. On l’utilisera encore pour les transferts d’apprentissage dans un nouveau contexte, et pour permettre aux élèves d’aller plus loin.
Il est aussi intéressant d’évaluer une première fois la classe de manière formative avant l’utilisation du jeu sérieux et une nouvelle fois de manière sommative après. La double évaluation permettra d’évaluer l’impact qu’a eu le jeu sur votre classe.
Commençons une nouvelle partie
Le jeu sérieux peut être un formidable outil pédagogique sous certaines conditions. Il est indispensable d’évaluer celui-ci avant de le proposer aux élèves et de choisir le moment où vous l’utiliserez. Comme pour tout outil numérique il demande la préparation d’un scénario pédagogique dans lequel celui-ci intervient, et il convient de valider son efficacité après sa mise en œuvre. N’attendez plus ! Attrapez votre manette ou votre clavier et lancez-vous !
Notre Top des jeux sérieux pour 2019
Minecraft est un “Bac à sable” permettant la construction d’environnement virtuel. Le joueur empile des blocs, comme des Lego, avec pour seule limite son imagination. L’édition éducation propose des cours dès la 9H dans différentes matières : mathématiques, sciences, informatique, histoire, etc… 2025 exmachina est un jeu sérieux d’éducation critique aux médias. Il permet aux joueurs d’effectuer diverses actions virtuelles sur Internet et de voir leurs répercussions 10 ans plus tard. A conseiller dès la 8H. Certainement l’une des sagas les plus connues du jeu vidéo, Assassin’s creed propose un mode « Discovery Tour » adapté au programme d’histoire de 9H. Il plonge le joueur au cœur de l’ancienne Égypte où celui-ci peut se déplacer librement dans un univers dénué de toute violence et accéder à différents modules de cours. Une nouvelle édition orientée sur la Grèce antique devrait être disponible courant 2019. « FinanceMission Heroes est un jeu éducatif qui permet aux jeunes d’apprendre à gérer leur argent et les sensibilise à une consommation durable, ceci tout en s’amusant. Une fois n’est pas coutume, il est en effet permis aux élèves de jouer pendant l’enseignement ! Dans ce jeu, les jeunes se transforment en héroïnes et héros dont la mission est de mettre les robots cupides hors de nuire. La clé du succès réside dans la capacité des joueurs et joueuses à prendre des décisions financières et à gérer leurs ressources de manière intelligente. » (Source : FinanceMission)
Pour aller plus loin
Comments are closed.